Picasso et la guerre

Du 5 avril au 28 juillet 2019

Musée de l'Armée

Picasso a vécu les guerres du 20ème siècle en tant que civil. Au cours de ce siècle marqué par les deux conflits mondiaux et le totalitarisme, il y aborde le tragique contemporain et la guerre. Si les motifs guerriers sont présents dans les œuvres de jeunesse de Picasso, la Première Guerre mondiale, qui débute alors qu’il est âgé de 33 ans, est très peu présente dans son œuvre.

La guerre d’Espagne (1936-1939) marque particulièrement l’artiste et la toile monumentale Guernica, peinte à la suite du bombardement de la ville, constitue une œuvre emblématique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, replié dans une sorte d’« exil intérieur » dans son atelier-refuge, rue des Grands-Augustins à Paris, Picasso apporte son aide à ses relations. Célébré dès la Libération comme artiste résistant et militant, ses prises de position politiques lui confèrent un rôle inédit dans l’Histoire en cours. Picasso affirme alors un pacifisme qui le situe en accord avec les positions et les luttes des partis communistes occidentaux. C’est dans ce contexte que le symbole de la colombe connait une diffusion planétaire.

L’expo explore les différentes manières dont la guerre nourrit et influence l’œuvre de Picasso, tout au long de son parcours artistique. Repère connu de tous dans la production de l’artiste, Guernica ouvre le parcours, à travers une reproduction à l’échelle 1 de l’œuvre et en constitue le point de bascule, puisqu’elle marque le début de l’engagement public de l’artiste.

Infos pratiques

Adresse : Musée de l'Armée Esplanade des Invalides, 129 rue de Grenelle 75007 Paris
www.musee-armee.fr 

Métro : Invalides, La Tour Maubourg ou Varenne.

Horaires : ouvert tous les jours du lundi au dimanche de 10h à 18h.

Tarifs : plein tarif 12 €, gratuit pour les moins de 18 ans.